c'est l'histoire...

Publié le par Berliner


... d'un mec qui se fait licencier, et on ne sait jamais vraiment pourquoi.

Ce n'est pas seulement l'histoire, c'est comment elle est racontée. Par sa femme, sans complaisance.
Alors que sa vie à elle en prend un coup aussi.

Elle est très forte. L'auteur. Et je me demande comment faire pour rendre ça.
En faire une traduction qui tienne.

Cette impression qu'elle sait de quoi elle parle. La vie avec de jeunes enfants par exemple.
La vie dans une petite ville où le facteur s'étonne de trouver un homme chez lui en fin de matinée.
Les relations entre les gens. Les collègues. La chef contre qui Joachim part en guerre.

Il devient insupportable. Elle aussi. Il n'en revient pas de s'être trompé à ce point sur les autres.
Peut-être aussi sur lui-même ?

Ce livre met vraiment mal à l'aise (c'est un de mes arguments, ça).

Il est drôle aussi, comme dans ce passage où la mère détruit le château de sable d'une petite peste,
au parc. Mona n'en croit pas ses yeux.
"Maman, on a le droit de faire ça ?"
Réponse de la mère : "Parfois, on n'a pas le choix."

L'auteur a le sens de la formule, le sens de la phrase toute faite aussi qui achève de figer les dialogues
entre deux personnes qui se comprennent de moins en moins.

Ce n'est pas seulement l'histoire, c'est la manière dont elle est écrite, avec cette omission
presque systématique des points d'interrogation : le ton est tellement amer qu'ils n'ont pas leur place
dans les répliques.

C'est assez déprimant, mais ça sonne juste. C'est rare.

J'appelle l'éditeur.


Mobbing, d'Annette Pehnt, Piper Verlag, Munich, 2007.

Publié dans livres

Commenter cet article